Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2006

Nostalgie

hier (oui, encore une relation au temps idiote, c'est toujours une note enregistrée), hier donc j'avais un endez vous dans mon ancien quartier, et j'ai repris "mon" ancien bus, et j'ai refait le trajet que j'avais fait tant de fois

... le petit dépôt vente d'habits de bébé, où je m'étais promis d'aller, quand j'aurais accouché (ah oui mais maintenant c'est plus du tout sur mon trajet) ... le salon de thé qui me faisait tant envie quand je rentrais à pieds ... l'épicerie où j'achetais ma bouteille d'eau, au milieu du trajet, cet été comme il faisait si chaud sur ce chemin ... le supermarché près de mon premier appart à Paris, où j'avais été en catastrophe acheter une tenue pour mon premier entretien (pour mon premier boulot) ... le marchand de poulet près de l'arrêt où souvent je craquais et prenais finalement le bus ... le marchand de journeaux devant lequel j'ai failli pleurer le jour où la rtap faisait une grève surprise, où la dame au téléphone m'avait dit que non, ils m'attendraient pas pour le rendez vous, où j'ai dû courir jusqu'à la maternité (et c'était même pas vrai, ils m'avaient attendu, ils ont dû bien rigoler de me voir si rouge !) ... l'arrêt de bus en bas du Père Lachaise, où je descendais parfois, quand je voulais rentrer doucement en traversant les allées du cimetière, et qu'il était pas trop tard ... le magasin où je faisais mes courses en rentrant tous les soirs près de mon deuxième appart à Paris ...

c'était comme si j'avais enfilé mon vieux sweat et que j'étais vautrée sur mon canapé avec les chats ... une impression de pantoufle confortable ...

... mais le sweat s'est révélé un peu serré, j'ai grossi, et le canapé un peu avachi, il est usé ...

je regrette pas les bouchons, cette impression que j'aurais dû marcher, ça aurait été plus vite, cette sensation d'étouffer, il fait trop chaud, y a trop de monde.

27/02/2006

Mon voisin de bureau

faut pas le chercher. En tout cas dans son monde à lui.

cet aprem (bon, c'est encore une note enregistrée, ça n'a pas de sens ces histoires de temps), alors que quelqu'un lui demandait un service :

"jfais ce que je veux, c'est moi le dieu de la base"

 ---

oui jsuis toujours enrhumée 

 

 

26/02/2006

Alors

(atchoum !)

c'est mieux avec des images, finalement, ou pas ?

(atchoum !)