Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2006

Brève de marie thérèse (1)

et d'abord, qu'il soit bien clair que j'ai RIEN contre le prénom Marie Thérèse, ni contre toutes les charmantes personnes qui le portent, d'abord je sais même pas comment s'appelle la très aimable personne qui a eu l'immense joie de me répondre 50 fois par jour, même que des fois, c'était un homme, alors c'était sûrement pas Marie Thérèse. J'avais seulement besoin d'un prénom parce que "Brève des supers personnes qui travaillent à l'accueil téléphonique de la préfecture" c'était un peu long comme titre. Aussi parce que personnaliser comme ça la personne qui répond, ça permet de se défouler un peu plus facilement, on peu visualiser les tortures qu'on lui ferait subir si on la tenait entre ses mains (enfin sauf que si je la torturais, c'est même pas mes mains que j'utiliserais).

Bref.

"- Bonjour.
- Bonjour :)  [oui avec le sourire c'est moi, j'étais en vacances et je pouvais pas partir à cause de ce passeport, puis c'est pas mon métier de répondre au tel poliment toute la journée, ça explique peut être]  J'appelle pour savoir si une demande de passeport déposée le 26 février a été traitée.
- Madame, ici, on ne donne pas d'information sur les passeports.
- Mais euh ...  j'ai appelé plusieurs fois la semaine dernière, il me semble même que c'était vous qui m'avez répondu, et on m'a toujours renseignée.
- Ca m'étonnerait madame. Ici, on ne s'occupe pas de passeports pour les particuliers. Vous êtes un professionnel ?
- Menfin la semaine dernière, vous traitiez bien les passeports pour les particuliers !
Tûûût tûûût tûûût ...."

(c'est sûr que raccrocher, au moins, ça permet d'éviter la discussion !!) 

 

Commentaires

Ah mais depuis la semaine dernière, le numéro a peut-être changé!!! (typiquement français, le mauvais accueil. Avec ou sans raison...)

Écrit par : mathilde | 24/04/2006

O.o

Écrit par : dieudeschats | 24/04/2006

Les commentaires sont fermés.