Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2005

Breve de la poste

(pour pas parler de chat !)
en ce moment, je poireaute beaucoup ... j'ai attendu le bus une demie heure, hier ... avant de m'apercevoir que ah ah c'était bloqué à bastille et que y avait pas de bus ... (c'est seulement en arrivant chez moi que j'ai su pourquoi : les lyceens étaient en train de se faire massacrer par les crs ...) (bah, autant qu'ils s'habituent, hein : c'est marqué dans la CEDH - repris dans la constitution européenne «La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article [abolition de la peine de mort] dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire: [...] c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.») (de là à ce que fion décrète qu'une manif c'est une émeute ...) (ouaais juste pour frimer genre "j'ai lu la constitution" alors que si je sais tout ça c'est grâce à philippe de synapse et clandestina) ...
bon en fait à Paris on fait la queue tout le temps, pour tout : à la boulangerie, pour prendre un tacot, pour acheter des fleurs ... le matin je vois des queues devant les supermarchés encore fermés ... et dire qu'on se moquait des pays socialistes en disant que tout le monde faisait tout le temps la queue ...
menfin, rien ne vaut la queue à la poste.
c'est merveilleux, tu y vas pour récupérer un bête colis (ou un recommandé) et tu te retrouves à patienter des plombes derrière des gars qui viennent envoyer un mandat, sortir 2000 euros de leur compte alors qu'on peut pas plus de 1200 c'est marqué à l'entrée monsieur c'est pas la peine de vous énerver écouter ça suffit personne suivante ?, demander des explications sur pourquoi on leur a preleve 18 centimes, acheter des timbres jolis mais non pas celui la vous avez pas un autre catalogue, poster une lettre ici une lettre la mais attendez je me suis trompe oulala, qui viennent remplir des papiers ou meme faire remplir des papiers "destinataire, je dois mettre quoi la ? ca veut dire quoi destinataire ?", protester je sais pas pourquoi ... le plus drole, c'est que la poste sait à quelle heure il y a le plus de monde (c'est affiche en couleurs a l'entree), et s'arrange pour fermer le plus possible de guichets a ce moment la.
Mais je sais pourquoi ils font ca (parce que oui, c'est expres !! vous allez pas me dire qu'ils ont pas deja pense a faire un guichet "trucs a retirer", un guichet "timbres" et un guichet "banque" ! ou a ouvrir plus de guichets quand il y a plus de monde !).
C'est pour qu'on aie le plaisir de discuter avec ses voisins. Et regarder les petits mettre a sac la poste en jouant (courir partout, se prendre les pieds dans l'espece de truc qui devrait canaliser la file, deplacer les chaises, cacher des biberons et des petites voitures sous les pieds des vieilles, prendre des piles de prospectus et les repartir partout ou baver dessus ou se les lancer, les possibilites sont infinies, et c'est moins cher qu'euro*dis*ney bien qu'on y fasse autant la queue). Et si on n'aime pas les petits et qu'on ne parle pas a ses voisins, qu'on ne veut pas non plus rigoler avec des inconnus ni echanger de supers trucs sur le quartier, on peut toujours ecouter les conversations des autres.

Derrière moi (dangereusement près parfois) un mec qui pue l'alcool. Mais vraiment. J'avais peur d'etre saoule en sortant, c'est dire.
Il discutait avec un collegue à l'autre bout de la file. Mais tout le monde discutait aussi alors on entendait pas vraiment (même s'ils beuglaient un peu). Et puis d'un coup, un silence, ça arrive des fois que toutes les conversations retombent en même temps. Juste le moment où le collègue en question crie :
- ben et t'en es où avec ton problème d'alcool ? tu picoles toujours autant ?

grand silence géné. Menfin oui, il picole toujours autant. Ou alors je veux pas savoir ce que c'était avant.

24/03/2005

Breve de bus (encore !)

hif hif, ce matin j'ai encore eu droit à un super chauffeur. D'un autre côté depuis le début de la semaine j'avais les chauffeurs qui savent pas conduire, ceux qui accélèrent comme des tarés pour piler comme des malades, sans raison en plus, et qui me rendent tout maladounette ... Bon du coup c'est bien, j'ai beaucoup marché (bleuuuuuaaaaaaahh je vais descendre 3 arrêts avant le mien, hein ...). Mais celui de ce matin, on sentait même pas quand il s'arrêtait, c'est vous dire l'orfevre du frein que c'était.

Bref.

Il a commencé par faire "visite nostalgique du quartier" avec le petit vieux qui squattait à côté de lui (le vieux je suis pas sûre qu'il pouvait parler, il montrait juste du doigt) : "ah ah vous vous souvenez les glaces sur la fontaine ? et la fois où ils ont mis du produit vaisselle dedans ?" "aah oui, là, ils ont tout démoli ... mais il vont fair un commissariat" "aaaah là, c'était un chouette garage, vous vous rappelez ?"

Puis info trafic : "aaah ça y est, si c'est bouché là, on va faire du sur place jusqu'à la fin ..." "non mais à huit heures ça roulait, mais ils ont dû commencer les travaux là ..."

Taquin, lui aussi :
"[la radio] le 43 ... le 43ème, t'es où ?
Place de la Nation [le bus passe PAS DU TOUT vers nation]
Où ???
Place de la Nation !!!
Ah ...
Non mais t'as compris ce que je t'ai dit là ?
Euh ...
PLACE DE LA NATION !
Euh ...
T'as entendu là ?
Gare de Lyon ?
Non NATION ! je vais à XXX ! [j'ai pas retenu le nom ça devait être un dépot]
Ah ah ah ah ah hi hi hi
Bon, Voltaire."

Et en plus il avait mis la radio. Et il essayait de pas siffler, mais des fois il se laissait quand même surprendre. Et il était mort de rire à chacun de mes éternuements (salaud ;] !)




23/03/2005

Breve de Bruxelle !

(pour changer !!)
A Bruxelles, tous les matins, je devais traverser le ring. C'est le périph de Bruxelles, mais ça ressemble plus au périph intérieur (les maréchaux ? jconnais toujours pas bien Paris, la honte !! non, la faute aux transports qui sont trop efficaces ;) !!). Si y a *un* endroit où j'ai respecté les feux rouges, c'est bien là - demandez à dieudeschats l'horreur que c'est : une autoroute avec des fois des feux rouges.
Bref.
Un matin, il y avait une mémé, qui pouvait même pas marcher 3 pas sans s'arrêter. Elle a pas attendu que le petit bonhomme soit vert. Elle a même pas traversé dans les clous. Elle s'est engagée sur la voie, leeentement. Deux pas. Elle se repose - en pleine voie. Lève sa canne : "ASSASSINS". Repars. Deux pas. Repos. Levage de canne. "ASSASSINS". Jusqu'au trottoir. Ca a dû durer 10 minutes pour 50 mètres.
Je sais même pas comment elle a fait pour arriver vivante. Un miracle !

Faudra que j'essaie quand je serai vieille et que j'aurai une canne.