Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2007

reprise ...

2cfd8b4677a739c24f62855bc0d9f98a.jpgça va mieux, moi ...

trois heures de réunion où on ne parle que de livraison et montée en charge "en bisou"

et où je me demande de quoi tout le monde parle, c'est devenu le pays des bisounours ici pendant mon congé mat' ?... avant de comprendre que c'est de livraison "en biseau" dont on parle

comme quoi je suis pas encore tout à fait là ... et que ça me manque, les mimis !

11/09/2007

top 5, la fin

9cd9c78be5541c481677fd039b221e1f.jpgfinalement, pourquoi c'est la même chose, au fond ... que vous soyez au bureau ou à la maison, après tout, ça ne change pas grand chose ...

1. vous ne pouvez rien faire sans être interrompue. Ce n'est même pas la peine d'espérer pouvoir faire quoi que ce soit en continu, du début à la fin. La seule différence c'est la cause de l'interruption (des pleurs / le téléphone - un collègue qui a besoin de vous parler / un bruit étrange dans l'autre pièce (ou encore plus inquiétant : pas de bruit du tout) - une réunion / le repas qui brûle - et ainsi de suite).

2. vous devez faire attention à ce que vous dites, et à la façon dont vous le dites, et à qui vous le dites, et au ton sur lequel c'est dit ... et ne pas mélanger les deux contextes (essayez donc de chanter une comptine en pleine réunion, ou de raconter le dernier ragot du couloir au lieu de l'histoire du loup).

3. impossible de faire ce que vous voulez, ou si jamais par miracle ça arrive, ça ne sera certainement pas au moment où vous le vouliez. Autrement dit, il est impossible de prévoir quoi que ce soit, ça tombera à l'eau de toutes façons.

4. sachez que c'est à la seconde où vous arriverez près de la porte que votre chef viendra vous parler du dernier contrat, ou que vous vous apercevrez que nons seulement petitLezard a enlevé ses chaussures mais qu'en plus il a tartiné son frère de confiture pendant que vous vous retourniez pour prendre le sac.

5. et surtout, quand vous êtes au bureau, vous ne faites rien parce que vous rêvez d'être à la maison ("aaah ... j'y serai enfin tranquille"), et quand vous êtes à la maison, vous ne faites pas grand chose parce que vous rêvez d'être au bureau ("aaah ... j'y serai enfin tranquille"). 

 le retour des brèves de la ReTAPe dans le prochain post.

 

 

05/09/2007

spas toujours facile ...

dfb7ebbaaccef8512c0eded3340c0af5.jpgnan c'est pas toujours facile ...

tout le monde m'assaillit de "c'est pas trop dur de reprendre le boulot ?", bah non, même que c'est presque agréable de pas guetter la nouvelle bêtise, les pleurs, de parler à des adultes avec une voix normale et de pas chanter de berceuse idiote, de pas éponger du vomi en essuyant des couches, bref, d'être de retour dans le vrai monde des gens normaux.

et puis il suffit d'un petit qui appelle hier soir, et à qui je dis "je viens dans 5 minutes", et qui dort d'un vrai bon sommeil quand j'arrive enfin ... de l'autre qui s'endort aussi parfaitement heureux mais la couche sale, parce que j'ai pas eu le temps non plus ... ou de la dame de la crèche ce matin qui me dit que "non mais vous savez ça le fait beaucoup souffrir de régurgiter autant" ... pour que oui, ça devienne dur dur dur d'être de retour.

allez, je fais un post rigolo pour éponger tout ça, pis je vais lire les votres, ça va me consoler, c'est sûr.